En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Jean COMPAGNON

Par admin jeancompagnon, publié le mardi 11 juin 2013 16:00 - Mis à jour le mardi 4 août 2015 09:48

Jean Compagnon (20 janvier 1837 à Reyrieux — 17 novembre 1900 à Paris) était un charpentier qui a participé à la construction de plusieurs ponts et viaducs remarquables ainsi qu'à la construction de la Tour Eiffel.

Né à Reyrieux le 20 janvier 1837, Jean Compagnon fait un apprentissage de trois ans en tant que charpentier. En 1855, il quitte son village natal pour monter à Paris où il assiste à la première Exposition universelle et où il travaille au service de plusieurs entrepreneurs. Parallèlement et trois années durant, il fréquente l’école des adultes au Conservatoire national des arts et métiers afin de se perfectionner. En 1859, il est engagé comme ouvrier monteur sur le chantier du viaduc de Vincennes et y est promu chef d'équipe charpentier. Il fait la connaissance du directeur des travaux de l’entreprise Ernest Goüin et Cie, qui l'intègre dans l'entreprise où il devient contremaître et chef d'atelier.

Il s'embarque pour la Russie afin de construire des ponts métalliques sur la ligne de Saint-Pétersbourg à Varsovie. De retour en France, il se marie en 1863. En 1864, il est chef d'atelier à Villaréal de Zumaraya en Espagne, pour la réalisation du chemin de fer des Pyrénées. En 1865, il est contremaître chargé de l'édification des ponts sur le Pô puis à Ariano en Italie.

En 1869, nouveau départ pour la Russie, toujours au compte de la maison Goüin, pour la construction d'un grand pont sur la Volga et d'autres encore. En 1872, c'est le Pont Marguerite à Budapest en Hongrie sur le Danube (Société de construction des Batignolles). En 1876, Jean Compagnon, pour le compte de la Maison Gustave Eiffel, monte des ponts au Portugal sur le Douro (dont le remarquable pont Maria Pia), puis en France, sur la Garonne. Il se partage ensuite pour des ouvrages de conception audacieuse en Hongrie et dans le Cantal au viaduc de Garabit.

De septembre 1887 à 1889, il se voit confier la mission du montage de la Tour Eiffel, un couronnement pour sa carrière de charpentier.

Il est promu au grade de Chevalier de la Légion d'honneur, le 4 juin 1889.

Jean Compagnon décéda le 17 novembre 1900 à Paris et sa sœur Louise, épouse Charbonneau, le fit inhumer, ainsi que sa veuve Jeanne Métra, à Reyrieux. Il dirigeait alors la construction du viaduc du Viaur, que son successeur, Gaboris, achèvera

Photos du collège